Entretien avec la cofondatrice de GenieLab, Evelyne Drouin

Pouvez-vous expliquer l'origine de GenieLab?

Evelyne Drouin: GénieLab est né d’une volonté d’explorer de nouveaux modèles alliant l’art, le design, la science et technologie certes, mais aussi pour permettre d’explorer avec des jeunes une variété de projets et d’approches pour concrétiser rapidement des idées et solutions issues de leurs communautés et de leurs propres besoins. De plus, je voulais aider autant que possible à révéler leurs potentiels créatifs et de collaboration dans leurs possibilités futures.

À mon avis, pour bien évoluer demain, les jeunes doivent être versatiles en technocréation, en collaboration et avoir une numératie substantielle. Ils devront faire face à des enjeux liés aux architectures et à l’intelligence artificielle et de ses données dont on ne connaît pas encore la portée. Si on peut déjà leur donner quelques clés et les apprendre à adopter l’inconfort ressenti pendant un processus (comme celui d’un artiste en création) à mon avis, ses jeunes vont avoir plus de résilience pour faire face à leur avenir et devenir des agents de changement, et de meilleur.e.s maîtres de leur destinée.